humblezchhhumblez850

24 H Trail

article du Télégramme du 2912/17

matthieutelegramme17

Le 24 août, Matthieu Craff se tuait dans la descente du Mont-Blanc. La disparition de ce jeune traileur de 28 ans, originaire de Saint-Renan, a traumatisé le monde de la course à pied. Depuis, des hommages lui sont rendus chaque week-end. Et pas uniquement sur les épreuves bretonnes.

Quelques jours avant Noël, Jean-Paul et Isabelle Craff, les parents de Matthieu, ont accepté de parler de leur fils. Non pas pour revenir sur cette chute qui a brisé la vie d'un jeune homme et sa famille mais pour évoquer les hommages qui les ont touchés et qui les aident un peu à supporter l'insupportable.

« A ses obsèques, je pensais qu'il n'y aurait eu personne »


Avant ce jour maudit d'été, ils savaient que leur fils avait la cote dans le milieu de la course hors stade, mais ils n'imaginaient pas à quel point il était apprécié. « A ses obsèques, je pensais qu'il n'y aurait eu personne, car c'était un mercredi », assure Isabelle, la maman, qui compile dans des classeurs tous les articles parlant de son fils. En ce mercredi 30 août, 2.000 personnes avaient fait le déplacement au centre funéraire du Vern, à Brest. Il y avait là beaucoup de traileurs qui, chaque week-end, au départ des courses ou sur les podiums, rendent hommage à Matthieu par des applaudissements, des minutes de silence ou des marques très personnelles.

« C'était un aventurier »


« Ça donne beaucoup d'émotions à chaque fois, reconnaît Jean-Paul Craff. Il y a un besoin chez pas mal de traileurs, copains et copines de rendre des hommages. Au-delà des performances de Matthieu, c'est sa personnalité qui séduisait. C'était un aventurier et ça plaisait à pas mal de monde. Il était apprécié aussi bien de l'élite que des anonymes du peloton, avec qui il aimait échanger en toute simplicité. Il y a une reconnaissance de l'athlète et du bonhomme. Il courait sous les couleurs de Humblez, qui veut dire humble en breton. Et ça, c'était tout lui.

 

» Parmi les actions menées pour le saluer, certaines ont particulièrement touché ses parents. Lors de la cérémonie du Challenge Armor-Argoat, Mickaël Derrien, le lauréat, est monté sur le podium avec le drapeau breton que Matthieu arborait en franchissant la ligne d'arrivée sur les courses hors de la Bretagne.

Avec la photo et le dossard de Matthieu


Antoine Guillon, l'un des meilleurs traileurs français, qui s'était pris d'affection pour Matthieu, lui a dédicacé son livre « Soyons Fous ». Au Canada, le Bretillien Vivien Laporte a couru et gagné l'ultra-trail de l'Harricana avec la photo de son copain sur son sac à dos. « Ils devaient le courir ensemble », rappelle Isabelle. A la Réunion, les Bretons avaient floqué huit tee-shirts avec les lettres du prénom de celui qui aurait dû être des leurs en cette fin octobre. « Ils nous ont envoyé la photo, ça nous a touchés », assure Jean-Paul, qui a également apprécié l'initiative de Renaud Rouanet, un grand copain de Matthieu, qui a couru le Grand Raid avec le dossard N° 2.900 du Finistérien.

« Quelque part c'est un exutoire »


« On a été scotché », assure la maman. « Et parfois dépassé par les événements », reconnaît le papa, qui a dû faire le tri dans les sollicitations. « Des gens qu'on ne connaissait pas nous ont demandé des objets de Matthieu. On a dit non. » Tous ces hommages les aident-ils ? « Quelque part, ça fait du bien, mais ça ravive des regrets. Matthieu n'avait que 28 ans... Il y a un gros manque, c'est sûr. Les hommages, c'est légitime, ça remue des tripes mais, quelque part, c'est un exutoire. Il n'y a pas une minute sans qu'on pense à lui. »

 

En ce moment chez Humblezh...!!

  • All
  • Joelette
  • Joelette Bout Du Monde
  • Default
  • Date
  • Random
load more hold SHIFT key to load all load all
  • Assemblée générale TEAM HUMBLEZH 2017

    Contact tel 06 33 48 18 98 - siège social : 4 rue auguste Comte , 29200 Brest

    Merci a tous et toutes pour cette superbe année, pleine de convivialité de joie, de gros moments de bonheur d’échange et de partage, de porter fièrement les couleurs de notre Team ( Le Team Humblezh )

    Pourquoi sommes nous chez Humblezh, que cherchons nous lorsque l’on rejoint le team , les valeurs quelles sont telles ? : des valeurs humaines , de solidarité , d’effort , d’humilité et de modestie , c’est ce qui nous animent et ensemble nous fait avancer !

    C’est pour cela que nous aimons nous retrouver entre gens passionnés

  • Les belles histoires naissent souvent du hasard des rencontres. Certaines, comme celle de Eddy Uguen, méritent de l'attention. Traileur dans l'âme, il se lance dans le sportswear, un dérivatif à sa passion.

    Au journal de 20h, la grande messe cathodique, Eddy Uguen ne passe pas inaperçu, avec son bandeau breton autour de son crâne et sa petite phrase, qui aujourd'hui, s'affiche sur des T-shirts. Quelques mots pour l'histoire, ou comment le dynamisme d'un sportif de notre région s'affiche. Le trail et les fringues, la sérigraphie et le sport, c'est le milieu d'Eddy, responsable textile dans la région brestoise. Il a toujours jonglé avec les deux, allant jusqu'à créer une équipe de copains, qui s'est pavanée quatre fois, sur le Trail des Templiers à Millau, avec des T-shirts «La tête dans l'paté». «Un soir, on est tombé dans une embuscade. Le patron d'un bar adorait nos tenues et à la fermeture, on s'est retrouvés en caleçons, dans la rue! Et ensuite, tous les ans, le patron nous attendait, son T-shirt sur le dos!». Et de fils de sweat en aiguilles de débardeur, Eddy, qui a participé deux fois à «La Diagonale des Fous» à la Réunion, en2003 et2008, a créé sa ligne, en 2010: «Humblez». En Breton, cela signifie humilité, modestie. Pour Eddy, ce mot était une évidence: «La course, le trail, rassemblent des gens passionnés, partageant des valeurs comme la fraternité, la solidarité, le respect et l'écologie». En 2010, ce qui n'était au départ qu'un pari un peu osé, a pris de l'ampleur: 800 T-shirts de vendus. Une belle surprise, pour celui qui, dans la foulée, a aussi monté son propre club de trail et running: Humblez Team.

    La «Humblez Team»

    Car Eddy Uguen n'a pas perdu de vue ce qui l'adore plus que tout: courir et aller à la rencontre des gens. «En avril, nous irons sur le Trail de l'Aber-Wrac'h pour bien y figurer. Attention, je n'oblige personne du club à porter mes vêtements. Je le sais, les traileurs sont souvent considérés comme des barjots, mais je veux faire les choses avec sérieux. Dans l'équipe, il y a un médecin, par exemple. Il ne faut jamais pousser la mécanique trop loin. Je pense qu'à 40 ans, tu es plus endurant, tu as un plus gros mental. Et dans l'Ultra Trail, le mental, c'est 90% du succès. Parfois, en course, tu pleures. Tu fais la Réunion et tu mets six mois pour t'en remettre! Il fait 30 degrés le jour et un ou deux la nuit». Pour autant, Eddy Uguen ne reviendra pas au basket, son sport formateur, sous le maillot du PL Sanquer. Au présent, le traileur est à la mode et fait dans les sapes: «J'espère que les gens se retrouvent dans l'image que je veux donner des sportifs en Bretagne». Une idée de génie, quand on aime le sportswear et que l'on connaît l'enthousiasme des Bretons, pour les sports «nature».

  • 24 heures de Trail HUMBLEZH Ste Anne du Portzic - BREST

    L' Association HUMBLEZH est née d'une passion commune pour la course à pied et de l'envie de la faire partager au plus grand nombre sur le territoire de BREST. Notre association est composée de coureurs confirmés, tant sur la qualité que sur l'endurance. Certain de ces coureurs ont déjà organisés des épreuves pédestres.

    Crée en 2013 la TEAM HUMBLEZH compte aujourd'hui près de 70 adhérents. La combinaison de compétences et d'expériences des membres de notre association constitue une parfaite alchimie nous ayant donné l'ambition en 2015 de créer un événement sportif innovant dans l'univers du trail en Bretagne.